L'alimentation en vrac, la nouvelle tendance!

L'alimentation en vrac, la nouvelle tendance!

Acheter la nourriture en vrac pour minimiser ses déchets, consommer local et éviter la production de masse ? C'est possible ! Tradono souscrit à ce projet qui loge au coeur de nos valeurs...

Le pet au pet, le verre au verre, attention à séparer les couleurs (c'est un peu comme la lessive en fait), l'alu à l'alu, un petit composte et hop ! C'est déjà un bon début. Ensuite, des gestes simples comme... ne pas prendre 18 sacs plastiques différents en achetant trois légumes à la Migr-oop (pas de jaloux). Bon, jusque là vous vous dites : « rien de bien nouveau... ». Mais si allez, le truc révolutionnaire pour minimiser ses déchets, c'est... la nourriture en vrac ! 

Le concept ? Des magasins d'alimentations qui proposent leurs produits sans emballages plastiques. Vous allez faire vos emplettes avec vos petits bocaux ou sacs en tissu, vous les remplissez, pesez et payez ! Pour en savoir plus, nous avons posés quelques petites questions à Pierre Nicolas, qui participe à l'élaboration du projet "La Brouette", à Lausanne. Une future épicerie en vrac.

Quelle motivations à monter une épicerie en vrac? 
La simple observation de nos poubelles est un bon déclencheur. Nous pouvons tout trier maintenant et nous voyons bien l'importance des déchets plastiques et la solution qui existe pour les éviter. Nous achetons des produits locaux pour éviter les produits qui ont été récoltés à un endroit, emballés à un autre pour finalement être vendus en Suisse. C'est une pollution inutile. 

Quels avantages pour les consommateurs ? 
Moins de déchets, donc un geste pour la planète. Moins cher par rapport au même type de produits emballés (le bio reste assez cher, il faut le mentionner), une mise en valeur des produits et donc des producteurs, plutôt que des marques. 

Que penser du « zero waste lifestyle »? 
C'est un idéal plutôt difficile à atteindre et qui peut donc effrayer pas mal de monde. Même si nous pouvons essayer de tendre vers cet idéal, nous ne devons pas être effrayés ni penser qu'il est inutile de faire de petits efforts comme se déplacer à vélo, manger local et sans emballages... Même si des changements radicaux peuvent être souhaitables étant donné l'état général de pollution! 

La nourriture en vrac permet-elle de réduire le gaspillage alimentaire?  
Oui. Les consommateurs peuvent choisir le volume dont ils ont besoin plutôt que d'acheter des volumes imposés. Mais La Brouette devra aussi prévoir quelque chose pour les produits invendus! Et nous y travaillons! 

Convaincus ? Alors n'hésitez pas à consulter la page Facebook de La Brouette pour soutenir ce merveilleux projet ! Pour les genevois, réjouissez-vous, ce genre d'établissement existe déjà aux Grottes, derrière la gare Cornavin avec l'épicerie Nature en vrac. Et enfin, pour les valaisans (oui, y'en a pour tout le monde!), faites un petit tour chez Mamie à Sion, qui a ouvert ses portes mardi 17 mai dernier !! 

 

 

Auteur: Mahalia Giotto

 

 

 

 

 

Salut belle plante!

Salut belle plante!

Pimp my sofa: de l’art du camouflage

Pimp my sofa: de l’art du camouflage