Une combinaison parfaite de joie de vivre et de mode 🌻

Une combinaison parfaite de joie de vivre et de mode 🌻

Inspirante et pleine d'énergie, Pauline - ou Popshion - est une véritable jeune femme d'affaires. Son dynamisme est contagieux, mais son attitude posée montre aussi une personne confiante. Elle aime la mode, la communication et voyager. Elle commence son blog très tôt et le laisse en suspens car elle n'a pas le temps de s'en occuper. Après avoir fini le gymnase, elle commence une école de couture qui ne lui plait pas du tout. Elle s'éloigne alors un peu du monde de la mode, tout en gardant un pied dedans car elle travaille ensuite pour le magasin Bongénie. Durant ces longues journées de vente, dans un coin de sa tête, l'idée de recommencer germe petit à petit. C'est ainsi que deux ans après avoir mis de côté ce projet, elle se met à alimenter à nouveau son site avec des photos de ses tenues favorites. Son séjour de deux mois à New York City la booste encore plus et elle fait le plein d'idées! Sur son blog on peut trouver des articles sur ses endroits préférés à New York, ses tenues et accessoires indispensables et ses voyages. Pauline utilise Tradono pour vendre les vêtements dont elle ne se sert plus et est contente quand elle voit que ça peut faire plaisir à quelqu'un d'autre.

Nous avons décidé de partir à la rencontre de sa personnalité et de ses idées. Nous n'avons pas été déçus! 😊
 

Tradono2.jpg

Pour commencer, peux-tu nous donner trois caractéristiques qui décrivent Pauline? 

Impatiente et ambitieuse. Je suis également perfectionniste, ce qui peut être négatif parfois. Après, cela dépend pourquoi. Je ne suis pas la personne la plus organisée mais je suis très maniaque, surtout pour mon blog! Je me dis que si j’investis autant de temps là-dedans, autant que ça soit bien fait, que ça plaise et que ça puisse éventuellement me mener quelque part. 


Que fais-tu à côté de ton blog?

Je suis à la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion à Yverdon (HEIG-VD), en train de faire un Bachelor en économie d’entreprise. C’est évidemment très économique mais on a aussi des branches qui s’en éloignent un peu, comme par exemple le marketing, qui m’a appris beaucoup de choses vis-à-vis de mon blog. En ce moment, mes cours préférés sont sûrement ceux de communication, mais malheureusement ils ne sont pas matière à examen. 


Comment a commencé Popshion?

C’est en 2012 que j’ai commencé à m’intéresser aux blogs. J’ai découvert Lookbook, une plateforme où les gens peuvent poster des photos de leur looks et les gens peuvent aimer et commenter. Un jour, je suis tombée sur une photo de Kristina Bazan, je m’y suis un peu intéressée mais sans plus. Une fois, je l’ai croisée en ville par hasard et ça m’a intriguée. Je suis retournée voir son profil et j’ai découvert son blog. C’est un peu là que je me suis dite "wouah, c’est génial, elle partage ce qu’elle aime et en plus elle le fait super bien". Du coup, je me suis dite pourquoi pas essayer aussi. C’est là que j’ai commencé. J’ai trouvé un nom et j’ai demandé à mes deux frères qui sont dans le milieu de l’informatique de m’aider à mettre sur pied mon blog.
Au début, ce n’est pas du tout un truc dont je parlais. Je pense que j’étais trop jeune et je n’avais pas du tout la confiance nécessaire. J’ai fini par arrêter fin 2013 faute de temps, avant de reprendre en 2015. Aujourd’hui, j’ai une meilleure vision de ce que je veux en faire. La confiance est venue aussi peu à peu, j’imagine qu’avec le temps on s’habitue et on y prend peut-être aussi un peu goût. 


Pourquoi ce nom?

On m’appelle Popo depuis que je suis toute petite, donc je me suis dite, pourquoi pas utiliser ça. Ensuite j’ai essayé d’intégrer le côté "fashion", "mode" et je me suis arrêtée sur Popshion. En plus en anglais "pop" veut dire éclater, c’est assez dynamique et vu que je me considère plutôt comme tel, ça marche bien!

Voyage_tenue.jpg


Tu dis avoir commencé une école de couture, est-ce que tu as créé déjà tes propres vêtements?

Je m’amusais surtout, j’avais des bouts de tissus que je récupérais chez ma grand-maman qui faisait beaucoup de tapisseries. Mon autre grand-mère faisait aussi beaucoup de couture donc j’avais déjà un pied dedans, mais ce que je faisais c’était vraiment pour m’amuser. Je m’y suis de plus en plus intéressée, j’ai essayé de faire des choses, mais voilà, je n’ai jamais utilisé de patron, je découpais simplement dans les tissus avant de recoudre ce que je souhaitais créer; je n’ai jamais fait des choses dans les règles de l’art. J’ai pensé à refaire des trucs récemment, mais c’est vrai qu’il faut prendre le temps et puis, il faut dire que je suis devenue un peu flemmarde quant à la couture. J’ai aussi de la peine à dessiner comme je le faisais avant; j’ai réessayé récemment en me disant que je pouvais peut-être publier des croquis sur mon blog, mais j’ai un peu perdu le coup de main. Il faut que je m’y remette.


Sur ton blog tu parles de mode, de voyages et de beauté aussi. Est-ce que tu as des astuces beauté que tu utilises dans la routine de tous les jours ou avant un grand évènement par exemple?

J’ai eu des gros problèmes de sourcils quand j’étais plus jeune, j’étais folle de la pince à épiler. Du coup pour les faire repousser, un seul conseil: appliquer de l’huile de ricin, ça m’a sauvée. J’en mets plusieurs fois par semaine le soir. Ça a pris du temps, mais ça marche!

Dans le même genre, l’huile d’amande douce pour les cernes. J’ai essayé des trucs moins naturels mais ça ne marchait pas et vu le prix, ça ne valait pas la peine. Du coup, j’applique de l’huile d’amande douce sur mes cernes avant d’aller me coucher. A force de le faire régulièrement on voit des résultats. 

Beauté1.jpg


Quel est le pays que tu as visité qui t’as le plus impressionné?

Quand j’étais petite j’ai beaucoup voyagé avec ma famille, j’ai eu de la chance. Malheureusement je ne me souviens plus de ce qui m’a le plus impressionné à l’époque. Récemment, ce qui m’a impressionné c’est New York City. Une fois mon stage pour entrer à la HEIG terminé, j’y ai vécu deux mois pour améliorer mon anglais et passer un examen. Tout est grand, tout bouge vite, on ne s’ennuie pas et ça dégage une énergie incroyable. Ça m’a impressionnée. Quand on est dedans on ne se rend pas compte, mais dès qu’on n’y est plus on se dit: "wahou quand même!". C’est aussi une autre mentalité: les gens peuvent être assez superficiels, mais par contre au niveau affaires, industries, on voit que ça bouge. 


Aimerais-tu habiter un jour dans un autre pays?

Oui, j’en rêverais. Peut-être pas toute ma vie, mais après mon Bachelor j’aimerais bien pouvoir partir à l’étranger, soit faire un stage, soit travailler. Les Etats-Unis ça me plairait bien parce que j’en ai eu un avant-goût. Après, je ne suis pas fermée à d’autres possibilités.


Où trouves-tu l’inspiration pour tes tenues?

Je m’inspire pas mal de ce que je vois sur les autres blogs. Mais je suis surtout du genre à porter ce que j’aime. Quand il y a une mode que je trouve affreuse, jamais je ne la suivrais. Par exemple, récemment il y a eu cette mode des collants résille qui sortent des pantalons au niveau du ventre, je ne trouvais pas cela beau et c’était limite vulgaire. Je ne vais donc jamais mettre des choses que je n’aime pas. Mon inspiration c’est aussi principalement mon humeur et la météo. Vu que suis super frileuse je privilégierai toujours le chaud à la mode. Je m‘inspire également de ce que j’ai chez moi, de ce que j’ai pu voir dans la rue et les magazines, et souvent je fais des tests. S’amuser avec ce qu’on a, c’est ce qui mène à des tenues sympas. 

Tenue1.jpg

Comment fais-tu pour équilibrer le prêt-à-porter avec les marques de luxe?

Alors déjà, ce qu’il faut savoir c’est que personnellement je n’ai pas beaucoup de marques de luxe. J’en ai quelques unes que j’ai profité d’acheter quand je travaillais chez Bongénie parce que j’avais des pourcentages. Parfois, j’ai aussi la chance de pouvoir en emprunter à ma maman pour les photos.
J’essaie de faire que mes pièces principales ne soient pas des marques, et sinon que ce soit facilement remplaçable. Je vois souvent des bloggeuses avec un jeans, un t-shirt blanc et un sac Chanel qui fait toute la tenue. Dans mon cas, au lieu de prendre un sac de marque, je prendrais un sac original, mais bon marché. Ou bien à l’inverse, quand je fais un look et que je prends une ceinture de marque par exemple, je vais faire en sorte qu’elle ne soit pas indispensable à la tenue, afin qu’on puisse justement  en mettre une autre à la place, sans que le look perde son intérêt. 

Sac marque.jpg


Est-ce que tu aimes acheter deuxième-main et vintage? 

Récemment je suis allée à Zürich et je suis passée par hasard devant une boutique de seconde main de luxe. J’y ai déniché un accessoire que j’avais toujours voulu avoir, des chaussures Balenciaga. Encore quelques jours avant, je regardais le prix de ces chaussures sur le net; ça faisait vraiment longtemps que j’avais des vues dessus et du coup quand je les ai vues je me suis dite que c’était impossible de les laisser. Des chaussures, c’est quelque chose que je ne pensais pas forcément acheter en seconde-main; elles étaient déjà bien portées mais en très bon état, je suis donc juste allée faire refaire les semelles.

Chaussures favorites.jpg


Quelle est ta pièce préférée de design ou de mode?

Là, je pense que ça va devenir ces chaussures! 😍 Je vais souvent les mettre, tout en les chouchoutant. Je ne vais pas les mettre n’importe quand non plus, même en les ayant eu à un prix abordable, ça reste conséquent. Ma pièce préférée avant ça, c’est un sac Coach noir avec une bandoulière en chaine qui va avec tout. Je pense qu’on l’a beaucoup vu sur mon blog, c’était ma pièce phare jusqu’aux chaussures. Si je devais citer une catégorie en général, pour moi ce sont les sacs à main (pas forcément de marque), et puis j’adore les chaussures aussi. Je suis tellement déçue qu’on n’ait pas plus de choix en Suisse! 

Sac.jpg


Comment ton style a-t-il évolué au fil des années?

Je pense que j’ai changé de style, mais que je n’ai jamais changé de façon de penser. J’ai toujours porté ce que j’aimais et qui matchait avec mon humeur. Parfois je suis plus dans le noir, parfois je me dis plus: tiens j’ai besoin de couleurs. En ce moment je me dis qu’il fallait que j’achète un peu plus de couleurs, parce que j’ai vraiment que du noir.
Sinon, je pense que j’ai un peu grandi et du coup je m’habille de façon peut-être plus mature. Il y a aussi des choses que je porterais moins maintenant parce que je me dis que, même si je suis encore jeune, ce n’est plus trop de mon âge.  


Quel est ton plus grand rêve pour le futur?

J’aimerais déjà trouver ma voie, si possible! 😄
Faire quelque chose que j’aime et aussi que le blog prenne un peu. Je ne m’attends pas à avoir des millions d’abonnés, ni des millions de visites, le but ce n’est pas ça. J’apprécie simplement le fait de voir un intérêt qui grandit pour ce blog que je fais en premier lieu pour mon propre plaisir.

Tenue2a.jpg
Des bonbons ou un sort! 👻

Des bonbons ou un sort! 👻

Un sac pour chaque occasion 😍

Un sac pour chaque occasion 😍